Après avoir interviewé des artistes tels que Sander Van Doorn, Joachim Garraud ou encore Niki Belucci nous avons aujourd’hui l’immense plaisir de partager avec vous l’interview que nous venons de réaliser avec Basto. C’est sans langue de bois qu’il nous a dévoilé quelques exclusivités quant à son futur ou encore quels sont ses outils de travail. Sans plus attendre, voici l’intégralité du jeu des questions réponses !

Salut Basto, avant toute chose, merci beaucoup d’avoir accepté cette interview pour Sound United. Pourrais-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Basto: Salut je suis Basto et je vis en Belgique à la frontière Hollandaise. J’ai un chat qui porte le même nom que moi, je suis actif dans la musique dance depuis plus de 6 ans sous différents projets et pour différents artistes. Cependant depuis l’année dernière avec la sortie de « Gregory’s Theme », tout a explosé au niveau international. Mon projet Basto est depuis devenu ma priorité numéro une.

 

L’an dernier tu as sorti les titres « Gregory’s Theme » et « Again and Again » qui t’ont propulsé sur le devant de la scène. Que t’ont apportés ces deux productions ?

Basto:  « Gregory’s Theme » a été inspiré par Gregory House, le personnage à succès de la célèbre série Dr. House brillamment interprété par Hugh Laurie. J’ai écrit la musique sur mon piano et c’est seulement plus tard que j’ai eu l’idée de la transformer en un titre dance. Et le reste, c’est de l’histoire ! Je ne m’y attendais pas, et je n’aurais jamais pu rêver que ce soit un tel succès, alors imaginez ma surprise quand « Again and Again » est devenu encore un plus grand hit. Je n’avais même pas voulu faire une « suite » à « Gregory’s Theme » mais aussi bien mes fans via les réseaux sociaux que mon label (Spinnin’ Records) étaient insistants dans leurs demandes pour un style semblable à celui-ci, que j’ai cédé. Et je dois l’admettre, je suis tellement heureux de l’avoir fait… ;-)

 

Par ailleurs le clip de « Again and Again » a été tourné au célèbre festival Tomorrowland. Que penses-tu de ce festival (qui est déjà sold out cette année !) ? Qu’as-tu ressenti lorsque tu jouais du piano devant ces milliers de personnes ?

Basto: C’est un festival extraordinaire. Est-ce le meilleur ? Je ne sais pas. Je n’aime pas tout classifier de la sorte mais c’était merveilleux d’être sur le Mainstage en face de dizaines de milliers de personnes non dans une cabine DJ, mais avec un grand piano blanc. L’énergie que vous obtenez de la foule est dingue.

 

Y seras-tu cette année ?

Basto: Oui, je serai là, le samedi. Dommage que je n’ai pas obtenu un créneau sur le Mainstage cette année car je sais que beaucoup de gens l’espéraient. Mais je vais compenser cela avec une performance encore meilleure hahaha.

 

Tu viens de sortir Cloudbreaker en collaboration avec Yves V., quels sont tes projets futurs ? As-tu pour projet de réaliser un album prochainement ?

Basto: Oui, Cloudbreaker vient de sortir et cela se passe très bien. Beaucoup de radios ont déjà choisi ce titre alors je croise les doigts. Je dois dire que je suis un gars très chanceux en ce moment. De même que pour mes projets futurs, j’en ai un paquet dans le pipeline en ce moment, différents remix, de nouveaux morceaux, certains mêmes qui sont déjà terminés. J’ai également une collaboration très intéressante avec Sidney Samson à venir.
Un album, bonne question. Cette idée trotte dans mes arrières pensées depuis un petit bout de temps déjà. Je pense qu’après cet été, je pourrai me poser et préparer quelque chose, un album un mini-album ou alors peut être un EP. Je ne sais pas, mais j’approuve l’idée. Le marché de la dance est composé uniquement de single, mais je pense qu’un album doit faire partie des plans de route d’un artiste. Alors gardez un oeil sur ma page Twitter ou Facebook.

Image de prévisualisation YouTube

 

La musique électronique s’est largement démocratisée ces dernières années et il n’est pas rare de voir des titres d’artistes méconnus du grand public playlistés par de grandes radio nationales. Que penses-tu de cette évolution ? Est-il aujourd’hui plus facile de faire connaitre sa musique ?

Basto: Je ne sais pas si c’est exactement comme ça. La musique Pop tendait vers ce style depuis un bout de temps déjà. Qui connaissait Lady Gaga avant « Just Dance » ou Katy Perry avant « I Kissed a Girl » ?  La célébrité instantanée de la musique pop n’a rien de nouveau en soi. Cependant le prix de conception d’un titre s’est démocratisé et dans le même temps toute la culture pop/R&B a adopté la musique dance dans le sens large, la propulsant comme courant dominant. Bien sûr, cela a eu des conséquences. Jamais la musique dance n’a été si populaire et si jouée à la radio. Il n’y a jamais eu autant d’opportunités de briller pour ceux qui ont du talent. Mais c’est exactement là que réside la plus grande difficulté. Les normes de production de la musique dance ont considérablement augmenté, de sorte à ce que vous soyez beaucoup plus techniques qu’il ne fallait l’être il y a 15 ans. Donc à cause de ce processus de démocratisation, la concurrence est beaucoup plus difficile et a augmenté significativement. Les gens se battent pour obtenir leurs 5 (3 dans ce monde moderne) minutes de gloire. Alors oui, je pense qu’il est plus facile de faire de la musique aujourd’hui, mais je ne sais pas s’il est plus facile de se faire remarquer.

 

De quoi est principalement constitué ton studio ? Avec quels logiciels as-tu l’habitude de travailler ?

Basto: Ok, combien de temps avez-vous? Je suis une sorte de phénomène quand il s’agit de matériel. Mon choix de séquenceur s’est tourné vers Logic Pro pour la composition et la production et vers Ableton Live pour le travail de time stretching ou pour la réalisation d’émission de radio.
J’utilise tout un tas de synthétiseurs virtuels comme  ReFX, Lennar Digital, Native Instruments, Arturia, GMedia etc etc etc…Et pour les plugins d’effets mes préférés sont UAD, Waves, SoundToys,… (et encore d’autres). Ma liste de hardware est tellement sans fin alors laissez moi juste vous dire qu’ils sont nombreux, centré autour de celui qui fait ma fierté et ma joie, mon SSL AWS-948.

 

Quel est ton meilleur souvenir en tant qu’artiste ? Et le pire ?

Basto: Pour l’instant, je n’ai pas de meilleur ou pire souvenirs dans ce que je fais. Chaque fois que j’entends un de mes titres à la radio ou voir la foule réagir à un nouveau titre est une joie immense. C’est comme un rappel instantané qui vous dit pourquoi vous faites de la musique : pour pouvoir atteindre et toucher les gens, en espérant exercer une influence positive.

 

Peux-tu répondre à ces quelques questions en un seul mot ?

Basto: Je suis vraiment mauvais avec ce genre de questions … (Je ne sais jamais choisir, mais je vais essayer)

Ton artiste préféré : U2
Ton coup de coeur du moment : Joni Mitchell - A Case Of You (plus une re-découverte, l’arrangement orchestral est phénoménal)
Ton titre préféré de « tous les temps » : U2 – With Or Without You
Que retrouve-t-on dans tes MP3 : De tout, de la musique classique en passant par le jazz, la musique classique ou même du heavy metal.

 

Toute l’équipe de Sound United te remercie pour le temps que tu as consacré à cette interview et nous te donnons le mot de la fin.

Basto: Les gars, je vous remercie beaucoup pour tout votre amour et votre soutien et d’avoir lu mes ennuyeuses réponses à vos questions. J’espère voir chacun d’entre vous sur ma route prochainement. Vous êtes tous dans mon cœur.

 

Encore merci à lui d’avoir généreusement accepté cette interview et nous donnons donc rendez-vous le 28 juillet à Tomorrowland.

Traduit de l’anglais par Arnaud, interview originale disponible ici.
You can read the original interview in English by clicking here

Plus d’infos

www.basto-music.com
www.facebook.com/bastomusic
www.twitter.com/bastomusic