Brainkicker Interview

Vous avez posé vos questions à DJ Brainkicker et il vous à répondu ! Voilà donc la seconde interview d’un artiste sur Trance & DJs et pas des moindres puisqu’il s’agit du n°1 du hardstyle francophone sur la scène internationale. Nous vous souhaitons une agréable lecture, et n’hésitez pas à passer sur son site web pour plus d’informations. Sachez aussi, que Brainkicker sera aux platines du Spirit le 07 Juin !

Trance DJs: Salut Brainkicker, je te remercie d’avoir accepté cette interview. Pour commencer, tu pourrais te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Brainkicker: Je m’appelle Cédric Grosius, je suis né le 22/12/1976, je suis un des rares Dj/Producteurs de Hardstyle en France.

Trance DJs [Vince & Guillaume]: Quand et comment as-tu commencé à mixer ? Et pourquoi ce style de musique précisément ? As-tu des exigences lorsque tu mixes en tant que guest ?

Brainkicker: J’ai commencé à mixer il y a bien longtemps, en 1989, j’avais 12 ans et très peu de matos et de disques. C’est pour cette raison que j’allais m’entrainer dans une petite radio locale appelée RVN. Au fil des années j’ai suis l’évolution de la musique et je suis passé par différents styles (Dance, Trance, Hardtrance, Hardcore, Gabber, Hands up) jusqu’au tout début du hardstyle. J’y suis resté scotché parce que pour il représentait a lui seul les différents aspects que j’appréciais dans les différents style de musique que j’écoutais (Les mélodies, les grosses basses, un BPM correct,…). Quand je mixe en tant que guest je n’ai que quelques exigences : 2 platines CD Pioneer (CDJ800 ou CDJ1000) et voilà.

Trance & DJs [Vince]: Et du côté de la production, tu as commencé quand ? Avec quel logiciel?

Brainkicker: J’ai commencé à produire quelques temps après avoir commencer à mixer, en 1992. Mes premières armes en matière de production je les ai faites sur un Amiga avec le Soft Protracker.

Trance & DJs [Cazis]: A tes débuts, as- tu toujours été supporté par tes amis ? N’a tu jamais eu envie de tout arrêter un jour ?Brainkicker: A mes débuts, mes amis étaient avec moi, même si tous n’écoutaient pas de musique électronique, ils m’ont toujours soutenu et me soutiennent encore. Bien sur que j’ai déjà eu envie de tout arrêter, quand j’envoyais mes prods aux labels français et que aucun d’entre eux n’en voulaient, heureusement qu’a l’étranger les labels sont un peu plus ouverts à la nouveauté…

Trance & DJs [Cazis]: Si un jour tu te fais contacter par un jeune producteur (par exemple de house), qui te propose une certaine somme d’argent, pour réaliser un remix hardstyle d’une de ces productions, accepterais tu ? Si tu refuserais, ce serai pour qu’elles raisons ?

Brainkicker: Tout d’abord je ne fait pas ca pour l’argent, si son morceau original m’inspire quelque chose et que je me sens capable de produire un morceau hardstyle sur la base de son morceau, je dirais pourquoi pas… Maintenant je ne produis jamais pour quelqu’un d’autre, je veux que chacun de mes remixes et productions soient signées de mon nom, contrairement a certains acteurs de la scène hardstyle.

Trance & DJs [Cazis]: Quel est ton public préféré (France, Allemagne, Italie …) ?

Brainkicker: Je n’ai pas vraiment de public préféré, tout dépends de la soirée, j’ai déjà passé de super soirée dans plusieurs pays et je ne saurais pas choisir ou je me sens le mieux.

Trance & DJs [RemY]: Penses-tu qu’un jour la Musique électronique (tous les genres) en France devancera ou bien égalera les autres styles de musique ?

Brainkicker: Franchement? Non et j’en suis le premier désolé. La politique des labels français (à part quelques exceptions) y est contraire.

Trance & DJs [Kirgu]: Que réponds-tu généralement aux gens qui trouvent que la musique que tu produis est « violente » ou « barbare » ?

Brainkicker: Hum, je leur dirais d’abord d’écouter attentivement mes morceaux, et de prêter une attention particulière aux mélodies, breaks et vocaux, moi je ne trouve pas ca barbare du tout et je dirais même que c’est plutôt calme comme style de musique comparé au hardcore, gabber, frenchcore, terror et j’en passe…

Trance & DJs [Kirgu]: Une dernière petite question, que penses-tu de Trance-DJs, ainsi que des autres communautés francophone consacré à la musique électronique ?

Brainkicker: Les communautés comme Trance-DJs sont quelque chose de bien a mon avis, elles permettent certainement à beaucoup de personne de découvrir des styles de musique novateurs et on sait tous que la France en a bien besoin.

Trance & DJs: Merci de nous avoir accordé ces quelques minutes, je te laisse le mot de la fin !

Brainkicker: A bientôt en boite et vive le hardstyle Français !