Line Up Nature One

Nature One 2009 – Premier jour


Après une longue année de patience, et une dernière semaine de préparation intensive, le week-end de la 15eme édition de la Nature One est arrivé. On avait tous encore dans nos têtes le fabuleux week-end de l’édition précédente et on avait tous hâte de remettre ça à nouveau.

13 membres de la communauté Trance-DJs prendront le départ vers Kastellaun le vendredi matin à 10h, ils seront rejoints plus tard dans la journée par 4 autres membres, et avant d’entrer sur le camping nous rejoindrons 6 membres de la communauté belge de Be-Dance. Du joli monde donc pour un week-end qui s’annonce des plus festifs.


Le voyage s’étant bien déroulé, nous rejoignons nos amis belges et nous arrivons aux portes du camping aux alentours de 12h. Des problèmes ont eu lieu à la porte d’entrée à laquelle nous nous sommes présentés et les agents de sécurité nous demandent de nous présenter à un autre secteur. Beaucoup de monde arrive en même temps et c’est un peu l’anarchie. Après avoir patienté un peu moins d’une heure nous roulons enfin sur les sentiers du camping et on nous place à un endroit vraiment très étroit pour le monde que nous étions. Il n’est apparemment pas possible de négocier avec les vigiles et nous n’avons pas d’autres choix que d’installer notre campement ici, entre autres campements déjà présents depuis le jeudi. Heureusement l’ingéniosité de tous permettra de faire beaucoup, avec un espace réduit !


Il est presque 14h30 lorsque nous sommes enfin installés, c’est l’heure du premier apéro, de monter le barbecue et de commencer les premières grillades. S’en suivra le gonflage de la piscine ainsi que le relais pour la remplir. Chacun s’adonne à ses occupations, certains vont visiter le camping (première Nature One pour un certains nombre d’entre nous !), d’autres iront acheter un t-shirt souvenir, et les derniers continuent l’apéro et le marathon de remplissage de la piscine. L’après midi se déroule dans une ambiance bonne enfant, et le premier soir approche à grand pas.


Nous recevons le signal que l’autre troupe est arrivée sur le camping et nous allons à leur recherche pour les amener jusqu’au campement Be-Dance vs Trance-DJs. C’est dans ces moments là que l’on peut se rendre compte de l’immensité du camping et de la diversité des styles musicaux écoutés par le public. De retour à la base, c’est l’heure du second barbecue afin de pouvoir attaquer la nuit dans d’excellentes conditions.


Il est environ 22h lorsque nous nous présentons à l’entrée du festival où nous devrons faire un peu la queue, le monde est au rendez-vous. On récupère ensuite notre bracelet et c’est parti, l’édition 2009 de la Nature One peut commencer. Notre groupe se scindera rapidement en différents petits groupes, chacun ayant des envies musicales différentes. On constatera que la structure de jeux de lumière est vraiment réussie cette année. Deux demi-cercles partant du sol formant un « dôme » dans lequel se trouvait trois anneaux de tailles différentes, pouvant bouger verticalement et s’incliner sur le coté. Comme d’habitude, rien à redire niveau qualité du son non plus. A ce moment c’est Paul Kalkbrenner, héroïne du film Berlin Calling, qui est aux platines de l’open Air Floor et qui sera relayée par Moguai. On visite les lieux et on ira dans le Tunnel Trance Force où nous rencontrons le reste du groupe. Nous reviendrons plus tard sur l’open Air Floor pour Paul Van Dyk.


Il se fait faim, et un aller retour au camping s’organise pour un petit barbecue nocturne improvisé. Certains en resteront là, tandis que d’autres reprennent le chemin du festival où Sander Van Doorn ne va plus tarder à prendre les platines. Vers la fin de son set nous nous rendrons dans le Tunnel Trance Force pour assister au set de Franky B. Le jour se lève peu à peu, et nous faisons une visite global du festival où nous nous arrêterons dans la tente Abstract ou encore Thunderdome. Il est presque 6h, heure de fermeture du premier jour, on retourne doucement mais surement au camping avec l’impression d’avoir profité au maximum de cette première journée. C’est parti pour quelques heures de sommeil, malgré la musique qui régnait tout autour de nous…



Nature One 2009 – Deuxième jour



Il sera presque 10h quand l’intégralité de la troupe sera réveillée. Une longue journée commence, le soleil et la chaleur sont au rendez-vous, tout est réuni pour que ce second jour se déroule dans les meilleures conditions possibles. Chacun s’occupe à sa manière, entre petite toilette matinale, visite du camping, comatage, re-remplissage de la piscine… bref chacun y trouve son compte.


Il sera presque 13h lorsque le premier barbecue de la journée sera allumé et les premiers apéros entamés. On barbote dans la piscine pendant que d’autres font la sieste ou bronze au soleil, quand le reste de la troupe nous appelle pour que nous venons les récupérer sur le parking. L’après midi s’écoulera doucement mais surement dans une ambiance bon enfant. La piscine sera toujours l’attraction de notre campement comme l’année passé.


La soirée approche à grand pas, nos amis belges retourneront relativement tôt sur le festival tandis que nous, nous y retournerons vers 21h. Ayant mangé barbecue une grande part du week end, certains se laissent tenter par une pizza mario qui sont toujours aussi succulentes. Et c’est parti pour une soirée haute en musique. Impossible de décrire l’intégralité de notre parcours du soir tant il fut diversifié, mais nous sommes allé voir Deadmau5, Armin Van Buuren, Nature One Inc ; Ferry Corsten ou encore Charly Lownoise & Mental Theo. C’est sur leur set que la pluie commencera à tomber et malheureusement cela jettera un froid sur un certain nombre d’entre nous.


Une partie retourne au camping, tandis que d’autres iront se coincer dans les tentes couvertes. Niveau DJ et Live une grande soirée vient de s’écouler, un peu déçu du feu d’artifice par rapport à ce que nous avons pu voir à Tomorrowland, mais nous repartons néanmoins avec la satisfaction d’avoir passé un excellent week end.


Chacun se repose tant bien que mal quelques heures, et le lendemain matin c’est le rangement de tout le campement qui s’organise. Après avoir récupéré notre consigne sur les sachets poubelles et que le chemin se soit dégagé, nous reprenons la route direction la Moselle. Nous saluons nos amis de Be-Dance, et nous espérons les recroiser très prochainement dans un autre festival, ou à notre soirée Dream In White. Après un léger contrôle par les forces de l’ordre, tout le monde s’endort peu à peu dans la voiture, et nous arrivons à destination aux alentours de 14h.


Ainsi s’achève la 15eme édition de la Nature One, une chose est sûre, nous serons à nouveau de la partie l’année prochaine, probablement avec Be-Dance, et probablement encore plus nombreux.