C’est avec beaucoup d’excitation que nous vous présentons l’interview exclusif pour Trance-DJs.com de la belle hongroise Niki Belucci, la Reine de la House ! En plein travail sur une prochaine sortie musicale, elle nous accorde un peu de son temps et nous délivre quelques informations sur sa carrière. Thanks again !

Photographe : Gábor Klinszky


Trance-DJs : Salut Niki, Merci d’avoir accepté cette interview. Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs en quelques mots ?
Niki Belucci : Je suis Niki, une djane hongroise très chanceuse qui vit de sa passion et qui peut voyager à travers le monde.

Trance-DJs : D’où est née ta passion pour la musique en général et la musique que tu mixes? Comment est née ton envie de devenir Djane?
Niki Belucci : Je ne sais pas, je ne me souviens plus quand cela a commencé. Durant mon enfance, mon père était chauffeur routier, il voyageait en Allemagne et m’apportait beaucoup de musique Techno. C’est pourquoi j’aime la musique électronique. Un de mes amis a travaillé, 10 ans en arrière, comme Dj, et j’aimais beaucoup son travail.

Trance-DJs : Comment as-tu réussi à t’imposer dans ce milieu essentiellement masculin?
Niki Belucci : C’était très difficile. Ce n’est pas uniquement grâce à moi, mais aussi grâce à mes managers qui travaillent énormément pour moi.

Trance-DJs : D’où t’es venue l’idée de mixer topless ?
Niki Belucci : Je voulais me rendre intéressante… Et cela m’est venue à l’esprit. J’avais 19 ans et j’étais un peu folle.

Trance-DJs : As-tu un album ou de nouvelles productions en projet?
Niki Belucci : Nous sommes en train de travailler sur une nouvelle musique avec un Dj Italien, mais je ne peux pas vous en dire plus car nous projetons de sortir une nouvelle vidéo.

Trance-DJs : Quel est le lieu où tu as mixé, qui t’as le plus marqué? Dans quel lieu aimerais-tu mixer?
Niki Belucci : Il y a beaucoup de clubs où j’adore me produire. Par exemple en France, le VIP ROOM ou Le Palais. Mais j’aimerai encore jouer dans d’autres clubs de France, en Croatie, en Italie et en Amérique du Sud. Mon rêve était de pouvoir jouer sur une scène à Ibiza. Je suis devenue Djane et maintenant je m’y produis tous les mercredis à l’Amnesia, ainsi mon rêve est devenu réalité.

Trance-DJs : Comment trouves-tu le public français?
Niki Belucci : Je pense que les français m’apprécient. Je n’ai jamais eu de mauvaises expérience en France, c’est pour cela que je pense que je suis appréciée. Et aussi parce que chaque année, il y a les plus gros évènements.

Trance-DJs : Avoir un physique avantageux t’as-t-il été réellement profitable dans ce milieu ?
Niki Belucci : Bien sûr que c’est profitable! C’est important dans quelconque domaine de la vie, surtout si vous êtes seul dans le showbusiness.

Trance-DJs : A-t-on pu avoir des doutes sur ta crédibilité en tant que DJane ? Si oui lesquels, et comment as-tu géré ces critiques à ton égard ?
Niki Belucci : Les deux-trois premières années ont été très difficiles de m’imposer professionnellement en Hongrie. Le public m’appréciait mais les DJs me détestaient. J’ai reçu de nombreuses attaques, mais je ne m’y intéressais pas, je ne faisais que mon travail. Ensuite, j’ai commencé à recevoir des critiques positives sur mon travail. Le temps l’a confirmé, mais j’ai un mauvais caractère. Je fais des mix, des représentations, des interviews. Dans mon temps libre, je m’occupe de ma famille, de mes amis. J’ai un manager avec qui je travaille depuis 7 ans et un agent qui s’occupe des bookings dans mon équipe. Nous sommes trois femmes qui travaillent ensemble et je voyage avec 4 personnes qui m’escortent à chacun de mes déplacements. Donc je ne suis pas seule !

Trance-DJs : Envisages-tu une expérimentation dans d’autres styles de musique électronique ?
Niki Belucci : Non, je joue uniquement de la house, un peu d’electro et de progessive. Mais mon genre favori est le vocal house.

Trance-DJs : Tes récentes photos de janvier 2010 dans le magazine Playboy laissent-elles entendre un « retour aux sources » ? Ou envisage-tu de combiner ces deux activités (DJane et actrice/photos)?
Niki Belucci : En Hongrie il existe 3 magazines important. J’ai déjà fait la couverture de 2, c’est pourquoi j’ai accepté de faire la couverture de Playboy, maintenant je les aurai tous fait. Je fais ce que j’aime, et j’aime être prise en photo, et je pense que cela se voit.

Trance-DJs : Quel est ton titre préféré (tout style confondu) ? As-tu un artiste que tu admires particulièrement ?
Niki Belucci : Simply Red, Something got me started.

Trance-DJs : Merci Niki d’avoir accepté cette interview et à bientôt sur www.trance-djs.com
Niki Belucci : Merci à vous.

 

Nous remercions Niki Belucci d’avoir accepté cette interview et nous lui souhaitons du courage et du succès pour le futur de sa carrière.

 

Plus d’informations :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Niki_Belucci
http://www.myspace.com/nikibelucci
http://www.belucci.hu