Encore peu connu il y a un an, aujourd’hui Skrillex est un véritable phénomène, vainqueur de 3 Grammy Awards devant des artistes comme David Guetta, Deadmau5 ou la Swedish House Mafia, présent aux plus grandes soirées, il retourne tout sur son passage grâce à son style puissant – dérivé du dubstep.

Skrillex était de passage à la Rockhal d’Esch-sur-Alzette à l’occasion de sa tournée européenne. Il nous a présenté un show d’une grande qualité, une prestation live alliant audio et vidéo ! Retour sur une soirée explosive !

Arrivé sur les coups de 20h30, il y a déjà du monde qui fait la queue à l’entrée, nous faisons de même. Après 10 min d’attente, nous voilà dedans. Le temps d’aller déposer nos vestes au vestiaire, direction la grande salle de la Rockhal pour prendre la température !

Alvin Risk vient tout juste de commencer la première partie et ça tape déjà fort ! Le public est très réceptif et le jeune DJ est déchainé derrière les platines. Étoile montante du dubstep, reconnu pour ses remixes de grande qualité, il a remixé des artistes comme Kaskade, Steve Aoki ou encore Example, et nous a prouvé hier soir qu’il n’est pas là par hasard ! Il finira son set aux alentours de 21h45, acclamé par le public.

Encore un petit quart d’heure à patienter, ça se fera sur quelques titres de Bob Marley, repris en cœur par le public ! Il est 21h55 quand un compte à rebours s’affiche sur l’écran, cinq petites minutes durant lesquelles l’ambiance montera encore d’un cran … jusqu’à exploser lorsque Skrillex débute son set à 22h !

C’est parti ! Le show visuel est à couper le souffle, le son surpuissant, Skrillex surexcité et le public le lui rend bien, en grande forme, c’est plus de 6 000 personnes qui s’étaient données rendez-vous ce dimanche soir. On remarquera que le public était très varié et parfois très jeune !

La puissance du dubstep de Skrillex va s’exprimer pendant 1h30, durant laquelle il enchainera ses plus gros succès mais aussi les remixes de titres plus accessibles (Levels, In The Kill), sans oublier les nombreux titres aux sonorités « reggae » dont son featuring avec le fils de l’icône du genre : Damian Marley.

 

Au final, nous avons passé une très bonne soirée, une organisation au poil, un show de grande qualité et un Skrillex en très grande forme ! On regrettera juste l’absence de son « Cell Show » utilisant les dernières technologies de motion-capture, lui permettant de donner vie à toute sorte de personnage virtuel.

 

 

Source photos.