Tomorrowland - Compte rendu by Trance-DJs

Pour la 5e édition de Tomorrowland, ID&T nous promettait un week end inoubliable. L’équipe de Trance-DJs s’est rendu sur place et confirme grandement, l’édition 2009 de ce festival fût tout simplement phénoménal, avec un final magnifique sur un mix de Moby.

Tomorrowland 2009 – Jour 1

A la découverte d’une line up très alléchante par cette édition 2009 de Tomorrowland, une poignée de membres de Trance-DJs se motive et décide de se rendre à cette cinquième édition.
C’est vers 10h samedi matin que nous décollons de Moselle, prêt pour environ 2h30 de route vers Boom où la météo belge annonce du beau temps, et on ne sera pas déçu.
Il est environ 13h30 lorsqu’on nous arrivons aux portes d’entrées du « Recration Area de Schorre », un parc naturel utilisé pour l’occasion. On s’immisce immédiatement dans l’ambiance festive ou on entend les basses de Q-Dance au loin…On échange nos tickets par le bracelet d’entrée, une légère fouille et c’est partie pour une découverte de ce lieu.

plan-tomorrowland

On se rend immédiatement compte de la grandeur du festival. Sur notre droite on aperçoit le sphinx géant de Q-Dance et à l’ opposé on peu apercevoir un chapiteau qui dépasse des arbres. Etant ici pour la première fois, une visite des lieux s’impose. Nous suivant donc les sentiers ornés de décoration diverse, qui mènent d’un bou à l’autre du festival. On passe par le Café d’Anvers, la place centrale dédié à la restauration et jeux diverses, la scène du Déjà Vu, la tente du Versuz pour se rendre sur le Mainfloor. Une scène vraiment magnifique en forme de pieuvre bouche ouverte dans laquelle mix les DJs. A gauche et à droite un écran géant, le tout accompagné de fontaine et jeux de lumières. Il n’y a pas encore beaucoup de monde à ce moment la et on continue notre petite visite dans le sens inverse. On traverse l’étang par les petits ponts, et on se retrouve dans la zone ou ca tappe sévère avec Q-Dance et la tente Ghostyle. Brennan Heart va prendre les platines, et nous allons rester ici pour apprécier pleinement notre premier set à Tomorrowland.

La scène de Q-Dance est en forme de sphinx garni de leur couleur orange et noir. Le DJ mixe sur le bas de la plateforme. De chaque coté un mur de son qui envoyait vraiment, c’était LA scène que l’on entendait de loin. J’ai entendu tellement de musique durant tous le week end qu’il est impossible pour moi de vous donnez une playlist joué par lui, ce que je peux vous dire, c’est que ca envoyait du lourd. On prévoit de revenir une heure plus tard pour le set de Technoboy. On repart a la découverte du lieu, et on tombe sur un petit jeu mis en place par Coca Cola auquel l’un de nos admins n’hésitera pas de participer pour remporter un magnifique chapeau (vidéo à l’appuie…).

20h, Technoboy vient de finir son set, dans 30 min Laidback Luke va prendre les commandes du Mainfloor. On se restaure et s’hydrate un peu, étant en Belgique il allait de soit qu’on allait prendre des frites, que certaines n’hésiteront pas à allier avec une pizza…Vu le prix, vaut mieux être bien blindé, que pas assez. Direction le mainfloor donc, ou on se positionnera sur la plateforme sur élevé juste en face de la scène avec vu imprenable sur le floor et sur le DJ. Un mix électro bien entrainant qui nous ferra longuement bougé au rythme du show lumière. 1h30 de set qu’on profitera au maximum. Felix de Housecat prendra la relève et jouera dans le même style que son prédécesseur, de notre côté on décide d’être un peu plus oldschool, et on se dirige vers la tente « I Love the 90s » pour un mix de DJ Sash !.

Alors ce fut la grosse surprise de la journée, je vous assure que je ne m’attendais pas du tout à ça. Des titres techno/dance des années 90 et début 2000. Du bon son comme on l’aime quoi. M. Vain, Over The Rainbow, Wonderful Days, Rythm is a Dancer… (Vous noterez que l’a j’ai retenu des titres…) bref plein de bon vieux tubes. On apprécie, comme beaucoup de monde d’ailleurs, la tente était vraiment bien garnie.

23h30 approche et c’est un DJ français qui va clôturer ce premier jour de l’édition 2009 de Tomorrowland sur le Mainfloor, Martin Solveig. Le floor est plein à craquer, impossible de se faufiler pour avoir une place correcte, on sera donc un peu sur la droite du floor. Personnellement je suis un peu déçu de son set comparé à ce que j’ai pu voir (et entendre) de lui auparavant. Il n’y aura pas vraiment d’exclusivité et son set ressemblera à ceux qu’on a pu entendre de lui il y a quelques semaines. Il est presque 1h, heure de cloture de la journée, ou nous prenons le chemin de la sortie. On aperçoit au loin Q-Dance qui fait le show avec un petit feu d’artifice. On prend la navette pour rejoindre le parking, et direction Anvers ou nous avons réservé notre hotel pour passer la nuit.

Tomorrowland 2009 – Jour 2

Ahhh une bonne nuit à l’hotel, que ca fais du bien. Surement bien plus reposante que ceux qui ont pu dormir dans leur tente humide sur le camping du festival directement. On pourra constater qu’on était loin d’avoir choisi l’option de l’hotel, en effet vers midi, plusieurs petits groupes avec le bracelet du festival ont quitté les lieux.
La mission qui se profile est de trouver un point de restauration rapide, et on pense rapidement au Mac Do. Un petit coup d’œil sur le GPS, et oh miracle, il y en a un à 2km d’ici…Mac Do auquel on n’ira jamais. Anvers n’est vraiment pas une ville pour circuler en voiture, et entre rue à sens unique et pas de parking, nous décidons de reprendre la direction de Boom. Par chance nous passons par une zone commerciale, ou nous trouverons ce que nous recherchons. Petite anecdote du jour, à peine rentré dans le Mac Do, voila que l’équipe féminine de Baseball de la suède vient se restaurer ici…Un plaisir pour nos yeux, incontestablement…

Le ventre plein, nous sommes prêts à un second jour riche en événement et en musique. Il est environ 14h lorsque nous arrivons à l’entrée du festival. On remarque immédiatement qu’il y a beaucoup plus de monde que la journée passé. Les floors sont déjà bien garnies et le soleil est encore une fois au rendez-vous. Les scènes n’étant pas toute identique par rapport à samedi, on refait un petit tour des lieux pour s’apercevoir des changements avant d’aller nous poser sur la bute en face du Mainfloor. Une petite rencontre avec les membres de Be-Dance est également de la partie. Deux d’entre nous iront apprécier le set de DJ Stéphanie chez Q-Dance, pendant que les autres attendaient la venue de Axwell sur le Mainfloor.

16h30, il prend les commandes des platines mais il ne se doutait pas de la malchance qui allait s’abattre sur lui. En effet, au milieu de son set une coupure de courant intervient. Il garde son sang froid, cela dur plusieurs minutes quand même. Le public n’est pas mécontent, et il repart de plus belle. Sauf que quelques secondes plus tard, rebelote, le son coupe à nouveau. Des techniciens interviennent et font le nécessaire…Axwell prend le micro, fais un petit test de son, ça a l’air de tenir, alors il relance le son. Encore quelques minutes plus tard, ca re-coupe, il pète un cable, jète son casque contre le mur et le micro aussi…Il se met debout sur le devant de la scène, jète sa bouteille d’eau dans le public, fais signe de s’excuser et il s’en va. Il lui restait encore environs 30 minutes de mix à faire. Et c’est Dave Lambert qui assurera l’interim en attendant la venue d’Armand Van Helden. Nous décidons de repartir à la conquête de nouveau son, et nous ferrons une halte dans la tente de Vandit ou ça mixait Trance, avant de rejoindre la scène Q-Dance ou allait commencer D-Block & Stefan. Ils envoient du lourd, le tout hosted by MC DV8.

Il est déjà 20h, dans 1h Moby prendra les commandes du Mainfloor, on s’arrête à nouveau chez Vandit pour écouter Above & Beyond avant d’aller prendre notre place sur la bute du Mainfloor ou il y avait énormément de monde. Le voila, le special guest de cette édition de tomorrowland 2009, il va jouer hardhouse, et ce n’est pas pour nous déplaire, comme pour l’intégralité du floor qui bougera sans s’arrêter. Il est 22h20 le clou du spectacle se prépare, un show pyrotechnique son et lumière comme j’en ai rarement (jamais ?) vu. Une synchronisation parfaite entre le mix de moby et les artifices qui décollent aléatoirement de la scène ou d’une base de lancement arrière. Une montré progressive des basses et des feux d’artifices toujours plus beaux rendront la foule complètement hystérique. Un show magnifique qui aura la force de donner des frissons à plus d’un d’entre nous. Il part sur l’acclamation de la foule et c’est Paul Van Dyk qui va avoir la lourde tache de faire la dernière ligne droite et il va le faire de la plus belle des manières. Du son Trance qui tape agrémenté de laser multicolore…Bref que du bon !

Il se fait l’heure tout doucement, il est 23h passé, le festival se termine dans 1h, mais y’en a qui bosse…On passe faire un saut par Versuz ou jouait David Guetta. On se rend immédiatement compte que sa playlist n’a strictement rien à voir que lorsqu’il joue en France. La tente est blindée, tellement blindée qu’un service d’ordre gère les entrées et sorties des festivaliers par mesure de sécurité. On termine la journée par un dernier petit tour du lieu, avant de s’en aller vers les coups de 23h30.

2h du matin, nous voila arrivé chez soi avec les jambes lourdent et fatiguées, mais avec le sentiment d’avoir passé un excellent week end que ce soit au niveau musical ou amical. Et qui sait, à peut être l’année prochaine ?

Toutes les photos sont disponible dans notre galerie photos à l’adresse suivante :

http://www.trance-djs.com/galerie-photos-trance-djs?album=1&gallery=30