Revenons sur ces trois jours de pèlerinage musical sur les terres de la Tomorrowland. Après avoir pris goût au festival en 2009 pour certains, 2010 pour d’autres, l’édition 2011 était immanquable ! Cette année, grande nouveauté : le festival se déroule sur trois jours …

Le jour-J est enfin arrivé, il est un peu plus de 10h quand notre groupe de 14 personnes quitte la Moselle pour rejoindre la Belgique et plus précisément Boom. Le trajet se déroule dans la bonne ambiance et nous arrivons à Anvers en début d’après-midi, nous déposons nos affaires à l’hôtel, faisons le plein d’énergie dans un McDo et prenons la direction du parc qui accueille la Tomorrowland depuis ses débuts.

On récupère nos tickets, passons la fouille et nous y voilà pour de bon ! La Tomorrowland 2011 est lancée. Nous commençons par visiter l’immense parc en faisant un petit saut sur toutes les scènes pour admirer le décor et la qualité de ces dernières. Nous terminons par le MainStage qui, comme chaque année, est impressionnant tant par sa taille que par sa beauté.

Le trio YVES V vs Digital LAB & Pedro était aux platines, un set bien rythmé ! Certains choisissent de rester, d’autres préfèrent aller écouter les performances d’autres artistes. Il est très dur de faire des choix, choisir d’aller voir un DJ c’est louper l’occasion d’en voir un autre tout aussi bon … la programmation est d’une telle qualité qu’il est impossible de voir tous les artistes que l’ont souhaiterait voir.

Une partie du groupe restera sur le mainstage durant tout le reste de la journée ! Kaskade prend le relai, suivi de Dirty South, tous les deux offriront de très bons sets qui satisferont les amateurs d’electro-house.
Il est 22H lorsque la tête d’affiche de ce premier jour arrive sous l’acclamation du public : Faithless Soundsystem ! Bien vite, l’ambiance va retomber et la déception prendre le dessus. C’est en effet la plus grosse déception du week-end, malgré le feu d’artifice qui sera lancé durant leur performance. Soyons positif, nous avons tout de même eu la chance de voir un groupe mythique de la scène électronique.

Le dernier set du vendredi sur le mainstage sera assuré par le trio suédois qui n’est plus à présenter. Axwell, Sebastian Ingrosso et Steve Angello prennent place aux platines pour deux heures ! Comme à son habitude la Swedish House Mafia offre un set d’une grande qualité technique qui remettra l’ambiance au beau fixe ! Des centaines de bâtons à LED seront distribués, le public fait parti du show chez ID&T, le rendu était vraiment sympa.
Même si leur très prestation était très bonne, beaucoup d’entre nous auront préféré celle de l’an passé.

Cette première journée s’achève déjà, les jambes sont lourdes ! Nous prenons la direction de l’hôtel pour passer une bonne nuit de sommeil avant d’attaquer le deuxième jour.

Après avoir s’être bien reposés et l’estomac bien rempli, nous entamons la seconde journée de la Tomorrowland, assez tardivement ! Direction la fosse du mainstage pour vivre le set de Steve Aoki au coeur de l’action, nous étions nombreux à l’attendre … on ne sera pas déçu !
C’est une boule d’énergie alliée à de la folie, très certainement un des grands moments du week-end. Nous aurons le droit à un set endiablé durant lequel il se jettera dans le public, arrosera de champagne les premiers rangs ou encore lancera son fameux bateau dans la marré humaine ! De la folie pure et dure, un régal.

C’est Afrojack qui prend les platines, Steve Aoki restera avec lui pour présenter leurs dernières collaborations ! Ce moment donnera un avant-goût de leur versus du dimanche … Nous décidons de quitter le MainStage, direction le Versuz pour voir Joachim Garraud et son show invasion !

Nous arrivons un peu plus d’une demi-heure avant le début de son set, Sharam est aux platines et la tente du Versuz est assez vide ! Nous profitons du set de Sharam, artiste que je ne connaissais pas personnellement mais que j’ai réellement apprécié, ça change de ce que nous avions entendu jusqu’à présent. On notera la puissance du son sur la scène Versuz !

Il est 19H quand Joachim Garraud arrive, la tente est maintenant pleine à craquer jusqu’à la zone VIP ou certaines personnes sont même debout sur les tables … « ARE YOU READY ? » C’est parti pour deux heures … malheureusement, nous n’aurons pas le droit à son show INVASION bien que tout semblait être réuni pour que tout se déroule comme prévu ! Deuxième année consécutive ou le show est prévu mais n’est finalement pas assuré. C’est une petite déception qui sera très rapidement oubliée ! Un set différent de ce qu’on peut entendre habituellement, armé de son keytar il va, deux heures durant, mettre le feu au Versuz. Toujours aussi proche de son public, nous auront le droit à des masques, autocollants, t-shirts …
Derrière les platines, Joachim Garraud transmet tout ce qu’il a à son public ! Un réel plaisir d’aller profiter de ses performances.

Alors que Martin Solveig prend un bain de foule sur le mainstage, nous profitons du début du set d’Hardwell avant de rejoindre la butte de MainStage pour revoir les deux frères que nous avions récemment invité pour Dream In White !

Dimitri Vegas & Like Mike prennent place derrière les platines. Comme à leur habitude, ils enchaineront les titres à une vitesse folle (pas moins de 39 titres en 1H) ! Le feu d’artifice est lancé, l’ambiance est à son apogée. Producteur de l’hymne du festival pour la seconde année consécutive, le duo a le droit au plus beau des créneaux horaires mais aussi au plus beau des spectacles (laser, pyrotechnie, artifice.)

Le prochain artiste prend place, headliner du samedi, souvent critiqué ces derniers mois / années par ses fans de la première heure. Nous ne l’avions plus vu depuis son passage au Circus (Nancy), nous resterons donc profiter de la prestation du grand Tiësto ! Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… il est vrai que la trance est de l’histoire ancienne pour Tiësto. Un set axé plutôt house avec un petit passage « nostalgie » à la fin de son set où il jouera Traffic, Lethal Industry, Adagio for String ! J’ai pour ma part, passé le meilleur moment du week-end sur son set, malgré la pluie et le froid !

Retour à l’hôtel, au chaud et au sec avec une petite pensée pour ceux qui ont opté pour le camping froid et humide !

Nous voilà déjà au troisième et dernier jour … après avoir attendu pendant un an, tout sera déjà fini ce soir et il faudra à nouveau faire preuve de patience jusqu’à l’année prochaine.

Il est 14H quand nous arrivons sur le parking du festival, nous décidons de profiter un peu du soleil (qui par chance aura été présent une grande partie du week-end) autour d’un « verre de l’amitié » ! Une heure plus tard, nous prenons la direction du festival.

Nous passons par le MainStage ou Wolgang Gartner offre un set bien différent des autres artistes qui sont passés sur cette scène durant le week-end ! Un petit tour sur la scène Dim Mak sur laquelle Uffie se promène dans le public … continuons la visite chez Kne’Deep pour un petit quart-d’heure de hardtechno.
Puis retour sur le MainStage pour la fin du set de Laidback « Spiderman » Luke. Comme d’habitude, une technique irréprochable, on est admiratif devant une telle maîtrise.

C’est au tour de Chuckie ! Un peu déçu de son passage à la SENSATION Belgium, nous espérions avoir le droit à mieux … ce fût le cas. Durant 1H30, il tiendra le public en haleine ! Le meilleur set que j’ai entendu ce 3ème jour ! Avec un petit clin d’oeil à Amy Winehouse qui nous a quittés le samedi.

Tête d’affiche de ce dernier, David Guetta ! L’an passé nous avions été assez surpris, c’est pourquoi nous avons décidé de rester …. erreur de notre part. L’ambiance était encore une fois magnifique, du moins au début, elle descendra d’un cran avant de remonter pour le feu d’artifice.
Avec la sortie de son nouvel album fin août, nous avons eu le droit à un set ultra-commercial rythmé de ses titres (récents ou plus anciens) … Bref, un set calibré pour la radio qui décevra plus d’un fan de musique électronique présent ce jour ! C’est bien dommage de terminer le festival sur une note négative …
Certains n’auront pas attendu longtemps avant d’aller voir Afrojack & Steve Aoki retourner la scène Dim Mak ! Ils iront jusqu’à décrocher les confiseries géantes servant de décoration !

Il est 23H30 lorsque nous prenons le chemin du retour ! Nous arrivons aux alentours de 02H30 dans notre Moselle natale, fatigués mais remplis de souvenir !
La Tomorrowland a été nommée « meilleur festival » par le magazine OnlyForDJ, un titre qu’elle confirme ! La Tomorrowland nous offre trois jours de pur bonheur dans un monde complètement déconnecté de la réalité avec une programmation de qualité regroupant la crème des DJs mondiaux ! C’est certainement l’évènement de l’été à ne louper sous aucun prétexte !

Retrouvez toutes nos photos dans notre galerie et nos vidéos sur notre chaîne Youtube.

Un grand bravo et un grand merci à ID&T de nous offrir, depuis 7 ans un week-end de rêve.
Merci à Debby de nous avoir offert la possibilité de couvrir ce magnifique festival pour la deuxième année consécutive.
Aussi un grand merci à la météo de nous avoir épargnés durant tout le week-end !
Une chose est sûre : SEE YOU NEXT YEAR.